Edito du 16 Juillet 2017

Ni Traitres, Ni Collabos !

    

Lundi 17 juillet à 14 heures, un rassemblement à l'appel de plusieurs associations Harkis sera organisé à Castres devant les bureaux du "Journal d'ici".

Pour rappel, le directeur de ce journal diffusé dans le Tarn avait, dans l'édition du 22 au 28 juin 2017, fait un édito titré "En route la droite" où il a utilisé le mot "Harki" pour désigner les ralliés du parti "Les Républicains" au mouvement du nouveau Président de la République.

Plus grave, ce journaliste a utilisé une expression lourde de sens qui suscite beaucoup d'indignation et de colère : "Purgée de ses harkis, la droite pourra envisager sa propre refondation".

Le terme "purger" a un sens que ce monsieur ne peut ignorer : "purifier", "assainir", "nettoyer" en sont autant de synonymes.  Nous savons tous, également, ce que les "purges" politiques signifient et nous pensons immédiatement aux "purges staliniennes" et aux massacres de masse organisées par ce dictateur sanguinaire.

Accolé au mot "Harki", le terme "purge" prend une autre dimension qui pourrait conduire à une apologie de crimes de guerre (pour l'instant, les crimes contre l'Humanité subis par les Harkis ne sont toujours pas reconnus...).

Plusieurs actions en Justice sont prévues pour faire cesser ces comportements injurieux et d'une gravité comparable aux propos du tristement célèbre Georges Frêche.

 

Ci-dessous le tract que nous avons rédigé et qui sera distribué le 17 juillet à Castres :

 

NI TRAITRES, NI COLLABOS !!!

 

Une "élite" pas vraiment exemplaire !

 

Les dérapages verbaux à l'encontre des Harkis deviennent monnaie courante !

 

Le pire, c'est que ces propos relevant de la diffamation ou de l'injure publique ont été tenus par des hommes politiques, et non des moindres !

 

Bussereau, Bompard, Raffarin, Lellouche, Sarkozy ont, à intervalles réguliers, utilisé le terme "Harki" en sous-entendant que ces anciens combattants de la guerre d'Algérie ne seraient que des mercenaires voire des traîtres ou des "collabos", prêts à se ranger du côté du plus fort !

C'est oublier, un peu vite, que les Harkis ont été incorporés massivement dans les rangs de l'armée française et qu'il ne s'agissait pas, dans bien des cas, d'un engagement reposant sur un consentement libre et éclairé...

 

Georges Frêche, aujourd'hui décédé, avait, quant à lui, proféré des insultes gravissimes envers les Harkis, mais avait été relaxé, faute pour les Harkis qui avaient saisi la Justice, d'avoir cru en la loi du 23 février 2005, censée les protéger des insultes ou de la diffamation.

 

C'est aujourd'hui le tour d'un journaliste d'utiliser des termes injurieux envers les Harkis, affirmant dans le numéro 672 du "Journal d'ici" que : "purgée de ses harkis, la droite pourra envisager sa propre refondation".

 

Au-delà de la gravité du terme "purgée" qui est employé par cet éditorialiste, proche de la droite sarkozyste, nous pouvons constater, une fois de plus, que toute cette "élite" entretient des amalgames honteux qui créent la confusion dans l'esprit des citoyens.

 

Il est inadmissible que des responsables politiques ou des journalistes, censés éclairer les masses, se livrent à un jeu aussi malsain et puissent stigmatiser de cette manière une partie de la population française.

 

Remettre les pendules à l'heure !

 

Nous sommes persuadés qu'il ne s'agit pas d'une maladresse de langage quand  certains de ces personnages utilisent  le mot "Harki" pour comparer leurs collègues politiques à des hommes sans honneur, prêts à rejoindre, sans aucun état d'âme, l'autre bord.

 

Nous pouvons croire, également, que d'autres ont une méconnaissance totale de la guerre d'Algérie et de l'histoire des Harkis, en particulier.

 

Nous remarquerons, tout de même, que, dans ce genre d'affaire,  nous sommes toujours confrontés à des personnalités politiques de droite, se revendiquant du gaullisme...

 

Faut-il en conclure que l'attitude du Général de Gaulle envers les Harkis en dérange plus d'un et qu'il faut tout faire pour continuer à protéger le mythe ?

 

Il est vrai que l'épisode algérien est peu glorieux pour cet ancien Chef de l'Etat qui prit la décision d'abandonner ses propres soldats, recrutés à tour de bras durant cette guerre effroyable qui fit des centaines de milliers de victimes.

 

Il est tellement plus facile de laisser croire que les Harkis étaient des "collabos" à qui de  Gaulle ne devait rien, le dédouanant ainsi de toute responsabilité dans les massacres de masse qui ont suivi cet abandon.

 

Il est vraiment malhonnête d'occulter le rôle de ces Harkis enrôlés dans les conditions que l'on connait, comme le furent avant eux tous ces "indigènes" dans l'Armée d'Afrique ou l'Armée coloniale.

 

Qu'il s'agisse des deux guerres mondiales ou de la guerre d'Indochine qui précédèrent celle d'Algérie, plus de 400 000 algériens, soumis au service militaire obligatoire, furent mobilisés pour défendre la France !!!

 

Tous ces hommes qui ont combattu pour la France sont-ils des traitres ?

 

EN RÉALITÉ, , C'EST BIEN LA FRANCE INCARNÉE PAR TOUS CES GAULLISTES D'HIER ET D'AUJOURD'HUI QUI A TRAHI LES HARKIS !!

 

Le Collectif National Justice pour les Harkis condamne fermement ces propos outrageants qui portent atteinte à la mémoire de tous ces anciens combattants et leurs familles.

Nous exigeons de l'ensemble des responsables des partis politiques qu'ils prennent toutes les mesures qui s'imposent pour que ces dérapages verbaux n'aient plus cours.

 

 

VERITE ET JUSTICE POUR LES HARKIS !

 

 

Poursuivre le combat d'Abdelkrim

Bulletin d'Adhésion
Adhérez au Collectif Justice pour les Harkis
BA CJH2017.pdf
Document Adobe Acrobat [493.7 KB]

Actualités

ELECTIONS LEGISLATIVES 11 ET 18 JUIN 2017 LETTRE AUX CANDIDATS
Lettres candidats Législatives 2017.pdf
Document Adobe Acrobat [214.6 KB]
Charte Nationale des Harkis
Charte 2017 version finale.pdf
Document Adobe Acrobat [254.2 KB]
Lettre D'engagement à destination des candidats aux Législatives 2017
Engagement.pdf
Document Adobe Acrobat [208.3 KB]

Commentaires

Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires
  • Farid K (dimanche, 16. juillet 2017 19:27)

    Le site Mémoires Harkis de Nantes
    déménage.
    Le vaste travail documentaire effectué par Mohamed est maintenant
    disponible à l'adresse suivante :

    http://www.harkinantes-1962.fr/

  • lebguiret (mardi, 25. avril 2017 12:28)

    Bonjour à vous,je vous remercie et vous félicite de vos engagements durables et bénéfiques, pour la population HARKIE, la détermination véritable fait jour à l' espérance, que les politiques et la justice recouvrent la vérité historique. Avec vous pour des lendemains d' informations sur le devenir de nos familles. Bien cordialement FRANCETTE LEBGUIRET.

  • benchadi (mercredi, 19. avril 2017 15:35)

    merci de proposer une alternative aux actions menées en faveur des harkis, et de mettre en place cette procédure qui je l'espère sera le déclenchement de la grande action des harkis. Je vous soutien dans cette démarche et en ce sens, je serai volontaire pour bâtir l'avenir des Harkis

  • Mohamed (mardi, 18. avril 2017 18:16)

    Bonjour et bravo pour votre site.
    Il est dorénavant visible ici:
    http://memoireharkidenantes.weebly.com/harki-news.html
    En vous souhaitant tout mes voeux de réussite pour les mobilisations et combats à venir.
    Mes encouragements les plus sincères.
    Mohamed, Nantes

 

 

Liens externes