Poursuivre le combat d' Abdelkrim

Abdelkrim Klech nous a quitté le 21 septembre 2016.

 

La mort qui l'a emporté nous a tous peiné car il était un militant infatigable de la cause Harki,  respecté par ses pairs mais aussi par nombre d'acteurs de la vie publique.

Ses nombreuses actions et les sacrifices qu'il a consentis pour que la Vérité et la Justice soient rendues aux Harkis et à leurs familles sont toujours présents dans nos esprits.

Mais au-delà de ces actions parfois solitaires, Abdelkrim avait très vite compris la nécessité absolue de l'unité de la "communauté Harki" pour faire admettre la faute de l'Etat français dans l'abandon et le massacre des Harkis.

 

Curieusement, quelques jours après son décès, le 25 septembre, journée d'hommage aux Harkis, le Président de la République, François Hollande reconnait, enfin « les responsabilités des gouvernements français dans l’abandon des harkis, les massacres de ceux restés en Algérie et les conditions d’accueil inhumaines de ceux transférés en France »...

Qu'aurait pensé notre frère Abdelkrim de cette déclaration émanant d'un Chef d'Etat en exercice, lui qui s'est battu toute sa vie pour que ces responsabilités soient officiellement reconnues ?

Nul doute qu'il n'aurait pas été dupe face aux propos du Président Hollande qui affirme dans ce même discours que "la France a mis du temps à réparer" ou encore :  "Le chemin de la réparation et de la reconnaissance a été long pour les Harkis".

Il est indéniable qu'Abdelkrim n'aurait jamais accepté ces allégations qui sous-entendent que toutes les injustices faites aux Harkis ont été réparées.

Lui qui a tant sacrifié  pour dénoncer l'injustice faite aux siens et pour que  nos pères puissent enfin retrouver leur dignité aurait, à coup sûr, continué le combat.

 

 

 

 

Toutes celles et tous ceux qui veulent poursuivre ce combat pour la Vérité et la Justice doivent faire preuve de la même lucidité face aux discours d'un François Hollande et tous ceux qui ont gouverné la France depuis plus de cinquante ans.

Ne cédons pas aux chants des sirènes et clamons tout haut que le symbolique doit laisser sa place aux actions concrètes !

Il est grand temps que tous les préjudices que nous avons subis soient enfin réparés à leur juste valeur.

Mais pour cela, nous devons tous comprendre que les querelles intestines qui agitent le mouvement Harki doivent cesser et qu'il faut se rassembler pour se faire entendre.

 

Tous les militants Harkis fidèles au combat d'Abdelkrim doivent déterminer ensemble les actions les plus efficaces à mener pour que les responsabilités des gouvernements successifs depuis 1962 soient réellement reconnues et suivies d'effet.

 

Le premier cercle des amis d'Abdelkrim s'est assigné cette tâche et mettra tout en œuvre pour l'ouverture , la solidarité inter associative et entre tous membres  défendant la cause Harki "   avec comme autre  principe fondamental " la tolérance, le respect de chacun  et de l'Autre quel qu'il soit , l'écoute , la bienveillance à servir la Cause et non pas se servir d'elle" .

C'est pour cela que nous serons toujours contributeurs dans une démarche collective à faire avancer la "promotion de nos valeurs , défendre le combat politique et symbolique, attaché à convraincre les pouvoirs publics et tous nos concitoyens de l'impérieuse nécessité à ce que la Nation et l'ETAT nous rende enfin Justice par la LOI ( Reconnaissance et REPARATION )

 

 

"On ne doit aux morts que ce qui est utile aux vivants, la Vérité et la Justice".

 

 

 

Poursuivre le combat d'Abdelkrim

Rapport "Aux harkis la France reconnaissante"

Rapport "Aux harkis la France reconnaissante"
Rapport-aux+harkis-la-France-reconnaissa[...]
Document Adobe Acrobat [2.7 MB]
Bulletin d'Adhésion
Adhérez au Collectif Justice pour les Harkis
BA CJH2017.pdf
Document Adobe Acrobat [493.7 KB]

Argumentaire

Téléchargez
Argumentaire+asso+projet+collectif+2018.[...]
Document Adobe Acrobat [867.9 KB]

 

 

Liens externes